Surmonter les obstacles

Quand Luca va à Bâle ou à Zofingen, ce n’est pas, la plupart du temps, pour faire du shopping ou s’offrir une sortie. Non, le plus souvent, Luca est à la recherche de nouveaux obstacles que lui et ses potes s’efforceront de maîtriser pour entretenir leur talent dans l’art du parkour.

Portrait.
Luca est né à Lucerne et vit actuellement à Kriens. La plupart des jeunes de son âge ont un grand nombre de centres d’intérêt et de rêves qu’ils souhaitent concrétiser un jour ou l’autre. C’est aussi le cas de Luca, qui est en classe de seconde B option informatique/design et qui aimerait devenir apprenti. Il a cependant déjà réalisé un rêve particulier: pratiquer le parkour avec succès.

Comment tout a débuté.
Un clip sur Internet a suffi pour éveiller l’intérêt de Luca. Il surfe beaucoup sur Internet, mais un jour, il a découvert le parkour par hasard dans un clip. Cela lui a simplement plu, bien qu’il ait eu au départ du mal à s’imaginer que l’on puisse véritablement faire des choses comme celles qu’il venait de voir accomplir par les traceurs. Il a tellement été enthousiasmé qu’il est aussitôt sorti tout seul pour essayer cela lui-même. Un pote l’a vite rejoint et tous deux ont effectué un entraînement d’essai dans un parkour à Lucerne, que la mère de Luca avait également trouvé sur Internet. Ils ont été instantanément emballés.

C’est en forgeant qu’on devient forgeron.
Luca s’adonne maintenant au parkour depuis un an et demi. L’entraînement a lieu en salle le lundi et le vendredi. Il s’entraîne dans une salle de gymnastique artistique équipée d’une fosse de réception le lundi et dans une salle normale le vendredi. Au début, il a tout simplement essayé de reproduire ce qu’il avait vu. La première fois, il n’a certes pas réussi à parvenir en haut du mur, mais maintenant ça marche au poil.

Prendre le temps qu’il faut.
Parmi ses amis, beaucoup ne comprennent pas pourquoi, le vendredi, il préfère aller à l’entraînement au lieu de sortir. Il se contente de sortir le samedi, car pour Luca, le vendredi est consacré au parkour. En effet, la pratique du parkour est une simple question de volonté. Un dilettante ne fait pas de progrès. Et si l’on ne s’entraîne qu’en salle, on ne peut rien faire de bon en extérieur. Il faut y consacrer du temps.

Le changement et les points forts.
Grâce au parkour, la vie de Luca a changé à certains égards. Pour lui, le parkour est une conception de la vie: on essaye toujours et encore quelque chose et avec le temps, on s’améliore de plus en plus et on peut surmonter un obstacle, ce qui était parfaitement inconcevable au début. Cela motive également Luca pour d’autres secteurs de la vie et cela l’a rendu tenace. Il se fixe un objectif qu’il veut ensuite atteindre. Si des problèmes surgissent, il se dit simplement qu’en parkour, on arrive aussi à surmonter un obstacle alors qu’on n’aurait pas pensé en être capable au début, même si l’on doit parfois mettre un peu plus longtemps pour cela. Il en va parfois de même dans la vie. Il s’agit alors tout simplement de s’exercer et d’apprendre, que ce soit pour un salto au parkour ou pour un devoir d’école.

Échecs et revers.
Tout ne se passe pas comme on voudrait du premier coup, que ce soit en parkour ou dans la vie. Mais cela n’écarte pas Luca de son objectif. Quand on ne réussit pas un trick, on éprouve certes davantage de respect, mais on va simplement sur un matelas plus épais pour s’exercer à ce trick. Et après, quand on a réussi plusieurs fois, on retourne sur le matelas mince. C’est aussi ce que conseille Luca à d’autres jeunes: n’abandonnez pas trop vite! Parfois, il suffit de faire plusieurs tentatives. Mais quand on en a la volonté, on peut y arriver.

L’avenir avec le parkour.
Luca souhaite pratiquer le parkour tant que cela est possible, même s’il entre en apprentissage. L’entraînement a lieu en soirée, et il est convaincu que cela restera compatible avec sa vie. En attendant, il se rend encore à Kriens, à Zofingen ou à Bâle pour découvrir de nouveaux obstacles et envisager de les surmonter un jour ou l’autre. Et c’est très certainement ce qu’il fera, en parkour ou dans la vie.

Vers la vue d'ensemble

Été, soleil et job de vacances
Louis a commencé comme vendeur de glaces sur les marchés. Non seulement cela lui rapporte un peu d’argent, mais cela lui apprend à rester toujours aimable et à garder son calme, même en cas de stress. Toutes choses dont il a besoin pour le métier de ses rêves, guide de voyage. As-tu toi aussi un job de vacances? Regarde l’expérience qu’il t’a permis de te forger, en plus d’une tirelire bien remplie.
Assure tes arrières
Qui ose gagne
Philipp serait un rhétoricien? À l’école, on ne le connaît que comme un voisin de banc silencieux et tranquille. Qui aurait pensé que, pendant ses loisirs, il montait régulièrement sur scène pour participer à des concours de déclamation poétique? As-tu toi aussi un talent caché?
Découvre-le ici
Jeunesse impliquée
Le skate-park au coin de la rue a un besoin urgent d’un nouvel halfpipe? Une nuit du cinéma doit être organisée au club des jeunes? Avec «Jeunesse impliquée», tu peux prendre des responsabilités dans le groupe et changer des choses qui te paraissent importantes.
Participe!